Consommation, identité et anthropomorphisme

Blog de marketing et design – Laura Ogier
  • Neurodesign : késako ?

    Un excellent article sur le neurodesign est paru dans le magazine Cerveau&Psycho (n° 45 de mai – juin 2011). Il pose les bases neurologiques et anthropologiques du neurodesign, illustré d’exemples très concrets. À lire !

    Read more

  • Revue de littérature

    Lors de ma recherche de sujet, je me suis d’abord intéressée à la réaction émotionnelle face à la vue des produits, et l’implication conative et cognitive de cette réaction, autrement dit : les ancrages primitifs que tout être humain porte en lui, qu’il le désire ou non, et ce dans une visée évolutionniste, en me […]

    Read more

By

Identité morale et corporelle… et consommation

Auparavant, l’homme accumulait des objets pour subsister, pour ne pas manquer. Il s’agissait tout particulièrement de denrées alimentaires, lors de périodes difficiles, pendant lesquelles les lendemains n’étaient jamais garantis. Qui n’a jamais été ébahi par l’abondance du placard (ou devrait-on plutôt parler de gigantesque armoire) à provisions de sa grand-mère, contenant suffisamment de sucre, de farine et autres matières premières pour nourrir un régiment ?

Read More

By

L’achat, béquille identitaire ?

La consommation serait-elle devenue le nouvel opium du peuple, succédant au théisme tant décrié par Marx ? C’est du moins ce que bon nombre d’auteurs pensent, dont Nicolas Riou, comme il l’explique dans son livre, Marketing Anatomy.

Read More

By

Les valeurs matérielle et identitaire de la consommation

Ce serait un euphémisme de dire que les marques sont présentes à chaque instant de notre vie quotidienne. Difficile en effet d’échapper aux marques lorsqu’on veut s’habiller ou simplement flâner dans la rue. Mais aujourd’hui, les marques ne sont plus de simples logos ou sigles apposés sur des objets : au contraire, elles dé-réifient les objets que nous achetons et utilisons.

Read More

By

L’anthropomorphisme dans la publicité

La marque et le produit sont souvent considérés comme des « êtres vivants » par les marketers, les publicitaires et même par les consommateurs. Lors de focus groups, il est étonnant de constater la facilité avec laquelle les répondants se soumettent à l’exercice du portrait chinois, leur demandant de dire à quel animal, quel trait de caractère (entre autres) serait la marque considérée. Les répondants qualifient ainsi les marques de « chaleureuses », « jeunes » ou « prétentieuses » et « ringardes », ou encore des marques qui pourraient être leur « meilleure amie ».

By

Bande de vanatiques ! (interview pour Libération)

Article de Libération pour lequel j’ai été interviewée (mon intervention est retranscrite dans le dernier paragraphe)

By

Neurodesign : késako ?

Un excellent article sur le neurodesign est paru dans le magazine Cerveau&Psycho (n° 45 de mai – juin 2011). Il pose les bases neurologiques et anthropologiques du neurodesign, illustré d’exemples très concrets. À lire ! Read More

By

Revue de littérature

Lors de ma recherche de sujet, je me suis d’abord intéressée à la réaction émotionnelle face à la vue des produits, et l’implication conative et cognitive de cette réaction, autrement dit : les ancrages primitifs que tout être humain porte en lui, qu’il le désire ou non, et ce dans une visée évolutionniste, en me focalisant sur les produits anthropomorphiques.

Read More

By

Le design anthropomorphique, ou comment repenser la relation produit-usager

There is an universal tendency among mankind to conceive all beings like themselves… We find human faces in the moon, armies in the clouds. – David Hume, The natural history of religion, 1757.

Nous sommes aujourd’hui confrontés à une multitude de messages publicitaires, logos, enseignes, slogans. Ainsi, si nous considérons les supports publicitaires média (TV, radio, presse et cinéma), en considérant une exposition de 6h par jour à ces supports, le nombre de publicités vues par personne et par jour est estimé à 350. Pis encore, si l’on considère la publicité sur toutes formes de support (tramways, autobus, internet), le nombre s’élève à 1200, voire 2200.

Cette exposition publicitaire, souvent taxée de pollution visuelle, devient contre-productive et inefficace dans la perspective de l’essor des ventes. Devant une telle omniprésence et l’habitude générée par ces canaux de communication, le public se lasse et n’est plus réceptif aux messages. Read More

By

Introduction à ma thèse

Bricolage, travaux manuels, curiosité et imagination ont toujours été mes piliers, et ce depuis l’enfance.

C’est portée par cet état d’esprit que j’ai souhaité compléter ma formation en marketing par une approche de design produit, ce que je fais en mastère spécialisé Marketing, Design et Création à Audencia Nantes. Read More